Blue : la couleur de mes secrets ; Camille Pujol

Synopsis : À dix-sept ans seulement, Blue dissimule un lourd secret qui l’a obligée à changer brutalement de vie, à déménager avec sa famille, et à rester le plus discrète possible. Mais ses mystérieux cheveux bleus captivent tous les regards et attisent la curiosité des élèves de son nouveau lycée. Comment se fondre dans la masse alors qu’elle commence à recevoir des lettres anonymes et que Nathan, un jeune homme à la terrible réputation, a décidé de la percer à jour ?

Mon avis : J’ai du mal à discerné ce que j’ai ressenti durant ma lecture, ce qui me rend la tâche difficile pour faire une chronique qui reflète ce que j’en ai pensé. Ce livre, je l’ai dévoré en une nuit, mais plus par curiosité que parce qu’il me tenait en haleine. Ne vous méprenez pas, j’ai passé un bon moment en le lisant, mais j’ai été un peu déçue, tout en ayant du mal à le lâcher. Je suis donc assez partagée.

Le résumé m’a tout de suite plu, j’ai donc fait de cette lecture une priorité, le commençant seulement 2 jours après l’avoir acheter. Je trouve l’idée de base bonne et les personnages intéressants. Le fil conducteur est assez bien tenu. Mais certains détails m’ont bloqué lors de ma lecture. Je salue le travail de l’auteure, qui n’a rappelons-le que 16 ans. Mais je pense que c’est à cause de ça que certaines choses, assez énormes, m’ont gênée. Blue est une fille assez mystérieuse de 17 ans, qui cache son passé notamment derrière ses beaux cheveux bleu. Son passé qui la hante et la guette. Sauf que voilà, après la révélation du dit passé, je trouve que Blue n’en est pas assez tourmenté. Et c’est la même chose pour beaucoup d’aspects du livre qui selon moi survolent beaucoup de choses. Mais encore une fois je pense que ça n’est dû qu’au jeune âge de l’auteure. Pour moi, une lycéenne de 17 ans, je trouve que Blue n’a pas assez de réflexions d’une ado de son âge qui passe son bac à la fin de l’année. Et surtout pour quelqu’un avec son passé, je les trouve souvent trop simpliste, comme le fait qu’après avoir déménagé à Toulouse et avoir rencontré ses futurs amis, elles les considèrent déjà comme ses meilleurs amis au bout d’une semaine, alors qu’en plus elle dit elle même qu’il ne faut pas qu’elle s’attache aux gens. Beaucoup de détails de ce genre sont simplifiés, ce qui pour moi manque de réalisme. Cependant l’histoire n’en est pas trop affectée et les personnages principaux sont bien développé, notamment le personnage de Nathan. Cependant son évolution a pour moi été trop  »radicale » trop vite. Chez Blue j’aime bien son côté protecteur envers son petit frère et sa relation avec son père militaire, comme sa volonté d’aider sa mère.

Malgré tout, c’est un roman prometteur pour le futur de l’auteure, qu’il faut lire sans prise de tête.

Lecture sympa donc, qui aborde un certain nombre de sujet importants et sociétales, mais qui les survole quasiment tous trop à mon goût et avec une fin que j’ai apprécié, malgré un élément qui manque un peu de crédibilité.

Citation préférée : Mais ce n’est pas que Toulouse a l’air [d’une ville tranquille] que c’est une ville sans problèmes. Aucune ville ne l’est.

Si vous avez aimé vous aimerez aussi : Si Loin de Toi de Tessa Sharpe ; la Liste de Siobhan Vivian ; Everything Everything de Nicola Yoon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s