#Bleue de Florence Hinckel

Synopsis: Depuis la création de la Cellule d’Éradication de la Douleur Émotionnelle, la souffrance psychologique n’a plus cours. Il suffit de se faire oblitérer, et on ressort comme neuf ; seul un point bleu à l’intérieur du poignet garde la trace de cette douleur effacée. L’intervention est obligatoire pour les mineurs. Les adultes, eux, ont le choix. Le jour où sa petite amie Astrid se fait renverser par une voiture, le jeune Silas est aussitôt emmené par les agents en combinaison jaune. Le lendemain, lorsque ses parents viennent le chercher, le garçon se sent bien. Tout n’est-il pas pour le mieux dans le meilleur des mondes ?

Avis: #Bleue est un livre que j’avais emprunté il y a quelque temps à la médiathèque et que je n’avais pas pris le temps de lire sur la période autorisée (honte à moi) alors qu’il me faisait très envie, du coup quand je l’ai vu en magasin, j’ai cédé à la tentation et je me le suis achetée. Contrairement à la première fois, je l’ai lu très rapidement!!

Ce livre est une pépite parlant de la surconnexion et de ce qui fait de nous des êtres humains. On suit l’histoire de Silas, un jeune homme sensible, peut être trop pour son temps, qui ne s’est jamais fait oblitérer, ses parents non plus, et Astrid sa petite amie non plus. Ce « refus » de se faire oblitérer et très rare à cette époque, pourquoi souffrir quand on peut tout oublier?

Silas est un jeune homme très attachant qui va se faire oblitérer pour la première fois lors de la disparition d’Astrid, il est dévasté. Cependant, après l’opération il est joyeux et ne se souvient plus vraiment de ses moments passés avec la jeune fille. On le voit lutter pour ses souvenirs et faire d’étranges découvertes.

Ce livre nous montre avec brio les dangers de l’évolution, ainsi l’un des personnages s’interroge: « A partir de quel moment peut-on savoir qu’un bien devient un mal? » et son interlocuteur de lui répondre: « Quand il porte atteinte à notre humanité. »
Dans le livre, chacun doit se connecter au Réseau, un internet plus développé et plus envahisseurs, les amis virtuels sont très important pour l’intégration sociale, et je trouve que cela fait une belle critique de notre société actuelle, les réseaux sociaux se développant de plus en plus, envahissant chaque instant. Nous sommes surconnectés à nos appareils (moi la première) et oublions de vivre notre vie réelle. #Bleue nous montre l’importance de nous déconnecter de temps en temps pour profiter un peu.

Ce livre nous montre aussi l’importance de souffrir malgré tout, la douleur nous forge et nous rend humain, on voit au travers de certains personnages que l’oblitération peut devenir quelque chose de néfaste. Je trouve d’ailleurs que le terme « oblitérer » est un excellent terme pour parler du fait de se faire ôter les souvenirs douloureux. En effet, la définition du mot est: Faire disparaître, effacer. (source: dictionnaire Larousse), et l’oblitération permet de faire disparaître et d’effacer les souvenirs douloureux.

Le tout est servi par la fantastique plume de l’auteure qui réussit à nous faire ressentir les sentiments des personnages de façon très précise et juste.

En résumé, ce livre est très touchant et s’adapte à tous types de lecteurs, que ce soit les plus jeunes (à partir de la 4e), ou les plus grands, chacun lira le livre à sa manière et pourra en ressortir quelque chose.

Citations préférées:

« Méfie-toi, me disait-elle, on ne trouve pas le bonheur quand on est trop différent. »

 » « A partir de quel moment peut-on savoir qu’un bien devient un mal? ai-je demandé.
-Quand il porte atteinte à notre liberté », a répondu Madame Tibaut. »

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez aussi:

Théa pour l’éternité de Florence Hinckel également, un livre que je me souviens avoir beaucoup aimé, et où on retrouve la plume de l’auteure que j’apprécie beaucoup.

 

Publicités

Une réflexion sur “#Bleue de Florence Hinckel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s